Des exercices pour muscler son périnée

Négligé et trop souvent maltraité, le périnée a pourtant son importance et il faut l’entretenir. Voici quelques petits conseils et exercices pour le muscler… en toute discrétion !

Faciliter le transit intestinalCaché sous le bas-ventre, on ne le voit pas. Du coup, on ne sait pas qu’il joue un rôle fondamental dans le fonctionnement des organes du petit bassin (vessie, utérus et rectum) et qu’il amortit les pressions lorsque nous courons, sautons, toussons, éternuons…

Seulement au cours de notre vie, plusieurs facteurs peuvent l’endommager, le distendre et l’empêcher d’assurer ses différentes fonctions.

C’est pourquoi il est important de l’entraîner comme n’importe quel autre muscle.

Les petits exercices du quotidien

Debout…

Lorsque vous être debout avec du temps à tuer, en train de faire la queue ou dans le métro, tendez vos jambes, écartez-les un peu et entamez un série de petites contractions au niveau de votre entrejambe…

Croisez ensuite la cheville droite sur la cheville gauche, en laissant la pointe du pied au sol. Poussez en arrière le genou droit et contractez le périnée sans bouger les épaules. Enlevez la pointe du pied du sol et restez en équilibre. Faites le même exercice de l’autre côté.

Assis…

Lorsque vous êtes assis devant votre ordinateur, placez vos mains de part et d’autre de vos cuisses, montez vos genoux un peu plus haut que votre bassin et contractez, une fois encore, votre périnée par séries de 10 secondes entrecoupées du même temps de repos, tout en restant, bien évidemment, attentifs à votre lecture…

Allongé…

Faire du sport allongéLorsque vous êtes allongés dans votre lit et que le sommeil ne semble pas pointer son nez ou que vous vous êtes accordé une pause dans un bain moussant, pliez vos genoux et effectuez des contractions d’une dizaine de secondes suivies d’un temps de repos de la même nature.

Dans l’eau…

Lorsque vous barbotez à la mer ou dans une piscine, prenez le temps de faire la planche pour admirer le ciel, écartez les jambes et contractez vos muscles. L’avantage du milieu aquatique est que vos autres muscles sont au repos…

Pour celles qui aiment les accessoires…

Boules de geishaSi vous aimez les gadgets, il est possible d’utiliser des accessoires pour rééduquer votre périnée, comme des boules de geisha. Vous pouvez soit vaquer à vos occupations en les gardant une trentaine de minutes pour un entrainement passif, soit opter pour un entraînement actif.

Dans ce cas, mettez-vous debout de préférence ou en position allongée si votre périnée manque d’entraînement et effectuez une série de 10 contractions d’environ six secondes et entrecoupées de temps de repos de la même durée.

Non au stop-pipi

Il consiste à chaque miction, à arrêter le jet d’urine, puis à recommencer à uriner. Cela n’est utile qu’une seule fois, pour localiser son périnée et comprendre quels muscles il faut utiliser pour le serrer. Mais il ne faut surtout pas en faire une habitude. Le stop-pipi a fait des dégâts : en pensant muscler son périnée, on contribue au contraire à avoir des fuites. Et si on ne casse pas ce réflexe, la vessie, à force, finit par ne plus se vider entièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *