L’art de se soigner avec les plantes

Choisir la qualité des plantes, les prendre sous la forme adaptée et surtout à la dose qui convient sont autant d’éléments qui garantissent d’être soigné en toute sécurité. Martine Bradebois, naturopathe et spécialiste en micro-nutrition, nous livre ses conseils.

Quand la santé est dans le pré

Soin par les plantesLa France est riche en espèces végétales médicinales qu’on trouve aussi bien en bord de mer que dans les terres. Il y en aurait près de 3.500 sur l’ensemble du territoire. Avant de comprendre ce qu’elles soignent, il est toutefois important d’avoir conscience que les plantes ne sont pas anodines et que jouer les apprentis sorciers peut s’avérer dangereux.

Si elles peuvent prévenir, soulager et soigner, elles peuvent aussi empoisonner si on ne connaît pas leur utilisation. D’où l’importance d’avoir un avis d’un professionnel de la santé.

Comment utiliser ces plantes ?

Plantes en phytothérapieIl est possible d’utiliser les plantes dans différents cas :

  • Pour éliminer des toxines et autres toxiques : en effet, c’est l’un des modes d’action essentiels des plantes, qui consiste à drainer et à éliminer les déchets par des molécules non assimilables par nos organes d’élimination qui vont chercher à s’en débarrasser.
  • Se revitaliser : par un apport de molécules assimilables et d’énergie vitale.
  • Pour une meilleure circulation du sang : en tonifiant et en nourrissant les vaisseaux sanguins.
  • Pour calmer ou stimuler : notamment en apportant des molécules qui vont agir sur les cellules en inhibant et/ou en amplifiant et/ou régulant leurs activités.
  • Pour l’immunostimulation : en redynamisant les mécanismes de défense de l’organisme.

Les plantes comportent des règles d’utilisation très spécifiques, bien connues des anciens de notre pays, qui se transmettaient à l’époque de générations en générations. Or, en raison de l’évolution et des modes de vie de notre société moderne, ces connaissances ont tendance à se perdre et l’accès à ces espèces végétales se fait beaucoup plus rare aujourd’hui.

[pub type= »banniere »]

Comment se soigner avec les plantes médicinales ?

Plantes dans un bolAvant de passer à l’étape du soin à proprement parler, il est essentiel de savoir quelle partie de la plante il faut utiliser pour telle ou telle action (écorce, bourgeon, racine…) et bien sûr connaitre son mode de préparation.

Plusieurs modes de préparation sont utilisés : décoction, infusion, inhalation, application locale, bain… tout dépend du besoin. A noter qu’il est également possible d’utiliser des huiles essentielles en olfactothérapie ou en application locale, associées à de l’huile végétale.

Par ailleurs, associer des solutions végétales liquides toutes faites avec des oligo-éléments permet une meilleure assimilation au niveau de l’organisme : aujourd’hui la plupart des gens sont en carence et donc en moindre capacité d’assimilation des nutriments.

L’intérêt de se soigner avec les plantes

Fleurs pour phytothérapieLes premiers hommes vivaient en symbiose avec la nature : revenir à un mode de vie respectant ses lois, telles que bien se nourrir, bien dormir, se dépenser et respecter son corps est sans nul doute la base d’une bonne santé. En nous éloignant de la nature, donc de nous-même, de nombreuses pathologies chroniques et des maladies dites « de civilisation » se sont développées. Fort heureusement, l’aspiration à un mode de vie plus sain, l’urgence de protéger le milieu naturel dans lequel nous vivons, l’abus de prescriptions chimiques (souvent sources d’effets secondaires nocifs et de maladies iatrogènes) font que les plantes reviennent à l’ordre du jour et représentent une alternative à la médecine chimique.

Mais attention, pour prévenir, soigner ou accompagner par l’utilisation de plantes locales, n’hésitez pas à consulter ou à demander conseil à un professionnel de la santé spécialisé en phytothérapie ou en aromathérapie. Un naturopathe peut intervenir dans une plus grande globalité. Il agira sur trois axes : une première phase d’élimination, une deuxième phase de restructuration et enfin une phase de stabilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *