Le gouter, un allié santé

Il recharge les batteries et permet de mieux gérer les petits creux avant le diner : c’est le fameux quatre heures ou gouter. Indispensable à nos chères têtes blondes, bambins voire adolescents, il est aussi pratiqué parfois par les adultes. Le gouter renforce l’équilibre alimentaire à condition de respecter certaines règles et ne pas avaler n’importe quoi.

Une bonne habitude alimentaire

Sandwich au chocolatSi le petit-déjeuner reste le repas le plus important de la journée, le gouter est un autre temps fort dans l’alimentation surtout celle des enfants voire des adolescents. Cette collation, qui n’est cependant pas un vrai repas, permet en effet de mieux répartir les apports énergétiques durant la journée : il évite les baisses de régime, les grignotages et surtout d’arriver affamé à l’heure du diner. Vrai moment de détente à la sortie de l’école et du collège mais aussi durant les vacances, il contribue à une bonne croissance et vient stimuler les efforts intellectuels et physiques des enfants. Par ailleurs, selon une étude récente, le gouter réduirait le surpoids et favoriserait une alimentation diversifiée. Alors, pourquoi s’en priver ?

Quatre règles d’or à respecter

  1. Le gouter doit être suffisamment éloigné du repas du soir, deux heures avant au moins, pour éviter de passer à table sans appétit et finalement grignoter devant la télévision durant la soirée.
  2. Un seul gouter dans l’après-midi est suffisant : il faut laisser du temps entre les prises alimentaires pour respecter le système digestif.
  3. Pour s’hydrater, l’eau, à volonté est la seule boisson indispensable. Les boissons sucrées et les sodas sont à proscrire sauf les 100% jus de fruit.
  4. Plutôt que d’avoir recours aux paquets de biscuits et viennoiseries, souvent trop gras et trop sucrés, il est préférable de composer le gouter soi-même et, pourquoi pas, y faire participer l’enfant.

[pub type= »banniere »]

Cinq idées de gouter

Gouter d'un enfantPour préparer un bon gouter, il suffit de « piocher » dans deux des trois familles d’aliments : une portion de céréales ou du pain, un produit laitier et un fruit. Le gouter doit rester léger. Voici donc cinq gouters à réaliser aussi diversifiés qu’appétissants :

  • Classique : pain + une barre de chocolat avec un verre d’eau ou de 100% jus de fruits
  • Américain : une portion de céréales peu sucrées dans du lait + des fruits en morceaux
  • Sportif : une banane + un bol de chocolat au lait
  • Salé : une tranche de pain de campagne + un morceau de formage de type emmenthal ou à tartiner
  • Gourmand : une part de gâteau ou deux crêpes faits maison avec une petite brique de lait nature

Et si l’enfant n’a pas envie de son gouter ?

Pas de panique ! Certaines fois, il arrive que l’enfant soit rassasié au déjeuner et qu’il ne se soit pas beaucoup dépensé à l’école. Il est donc inutile de vouloir le forcer. Il faut cependant s’assurer qu’il ne grignote pas juste avant le diner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *