Reprendre une vie intime après l’accouchement

La reprise des rapports intimes après la naissance d’un enfant peut parfois être une situation un peu délicate. Entre la peur d’avoir mal et le nouveau statut de parents à assumer, il faut souvent faire preuve de patience. Heureusement, il n’y a pas de règles, le tout étant d’écouter son désir.

Ça y est, bébé vient d’arriver et toute votre attention est focalisée sur lui. Il faut désormais s’organiser différemment dans cette nouvelle vie à trois. Dans ces conditions, difficile pour certains couples de reprendre une vie intime dans les premières semaines qui suivent l’accouchement. Et si la plupart des parents reprennent les rapports dans les trois mois qui suivent l’arrivée de leur enfant, pour d’autres c’est un peu plus long.

Une question de cicatrisation

Pieds qui dépassent de la couetteUn certain nombre de causes expliquent ce laps de temps nécessaire avant la reprise des rapports. Après l’accouchement, il faut au col de l’utérus environ six semaines pour cicatriser. Timing qui correspond, en général, à la date de la première visite chez le gynécologue après la naissance. S’il est d’ailleurs préférable d’attendre son feu vert, certains couples n’hésitent pourtant pas à reprendre les rapports dès le retour de la maternité. « Avec Martin, nous avons refait l’amour deux semaines après la naissance de notre fille, explique Aurélia, 32 ans. Nous avions envie tous les deux, mais au départ j’ai eu mal comme si c’était la première fois ».

De fait, les premiers rapports qui suivent l’accouchement sont souvent douloureux pour les femmes, surtout s’ils sont repris de manière précoce. Cela s’explique notamment par l’épisiotomie et la cicatrisation des points de suture. Si pour Aurélia la douleur a fini par s’estomper au bout de quelques semaines, pour d’autres, ce peut être plusieurs mois.

Retrouver le désir

Autre facteur déterminant : la fatigue. A trois, on ne vit plus au même rythme qu’à deux ! Il faut maintenant s’occuper de bébé 24h/24, ce qui peut être épuisant pour les deux parents. Mélanie se souvient : « Quand Victor est né, mon mari et moi étions complètement pris par notre nouvelle vie. Il nous a fallu un temps d’adaptation à l’un comme à l’autre. Entre les biberons, les pleurs et toute la fatigue que cela a engendré, la question de nouveau une vie intime ne s’est même pas posée avant plusieurs semaines. Nous étions tous les deux trop fatigués et absorbés pour notre nouvelle vie pour avoir envie ! »

Les mains de la famillePar ailleurs, beaucoup de femmes doivent désormais s’habituer à leur nouveau statut. Elles ne sont plus uniquement « femme », elles sont aussi maman. Et si pour certaines cette nouvelle étape permet d’avoir une vie intime plus épanouie, d’autres ont besoin d’un temps d’adaptation.

Enfin, dernier point : la perception de soi. Le corps a changé : il a été transformé à la fois par la grossesse et par l’accouchement et peut provoquer une peur de ne plus plaire. « Après mon accouchement, je n’osais plus me montrer, raconte Christa-Maria, 26 ans et mère de Valentin, 8 mois. D’ailleurs, au début, nos rapports avaient lieu dans le noir. Mais Bernardo, mon conjoint, a été très à l’écoute et une fois que j’ai retrouvé `à peu près` mon corps d’avant, notre vie intime a pu reprendre sur les mêmes bases qu’avant la grossesse. »

Renouer en douceur

Couple avec une fleurQuoiqu’il en soit, l’idée maîtresse est de ne pas précipiter les choses. Beaucoup de couples se plaignent de ne pas avoir assez de temps à se consacrer pendant les premières semaines qui suivent l’arrivée de bébé, à l’image de Jonathan, 32 ans : « Quand Nelly est née, ma femme n’avait d’yeux que pour elle ; et moi, j’avais l’impression d’être reléguer au second plan. » Et lorsqu’on lui demande comment ça s’est arrange, il répond tout simplement : « Un jour, j’ai craqué et on s’est disputés. Mais au fil de la discussion, j’ai compris qu’elle avait avant tout besoin de soutien et d’affection. Nous avons ensuite décidé de passer plus de temps juste tous les deux pour nous retrouver. On a commencé par des câlins, des mots doux, et le reste est revenu tout naturellement quelques mois après. ».

La clé d’une bonne reprise est donc de renouer en douceur et ne pas s’inquiéter si votre vie intime n’est pas encore au top trois mois après l’arrivée de bébé. Au-delà, n’hésitez pas non plus à consulter un spécialiste ou à en parler à votre gynécologue ou à votre sage-femme.

Ne reprenez pas les rapports si

  • Les lochies (pertes de sang qui suivent l’accouchement) ne sont pas terminées, pour éviter une infection.
  • La césarienne ou l’épisiotomie ne sont pas cicatrisées.
  • Vous n’avez pas repris de contraception : une nouvelle grossesse peut survenir dès la deuxième semaine après l’accouchement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *