Les effets du sport sur la libido

Vous êtes réfractaire à l’exercice physique ? La motivation vous manque ? Et si on vous disait que le sport a une influence ultra positive sur la sexualité ? Si votre libido connaît des baisses de régimes, essayez donc de pratiquer une activité physique. Plusieurs études ont effectivement démontré que le sport était excellent pour le corps et la tête aussi. Menées sur des joggeurs, elles ont révélé que les hommes qui pratiquaient une activité régulièrement voyaient la fréquence de leurs rapports intimes s’élever à douze par mois contre sept auparavant (intéressant non ?).

Pieds qui dépassent de la couetteMais ne nous y trompons pas, les femmes ne sont pas non plus en reste : la pratique régulière d’une activité de fitness a montré une augmentation de 30% de la fréquence de leurs rapport avec leur partenaire. La faute à quoi ? Aux hormones euphorisantes, communément appelées endorphine. En effet, il s’avère qu’à compter de 25 minutes d’exercice seulement, le cerveau sécrète cette « drogue » naturelle. Mieux, les œstrogènes sont également influencés par la pratique sportive.

Mesdames, sachez qu’ils optimisent les sécrétions vaginales et par conséquent confortent les rapports intimes. Attention néanmoins, trop de sport peut déclencher l’effet inverse et entraîner une baisse de la libido. Nul besoin, donc, de s’entraîner des heures durant ! Et ça, c’est une bonne nouvelle.

C’est aussi bon pour le moral

Bref, de là à dire que le sport et l’activité sexuelle sont deux antidépresseurs de choc, il n’y a qu’un pas que certains spécialistes franchissent allégrement. Dès que l’on bouge, on active sa circulation sanguine et on favorise l’irrigation de ses différentes structures anatomiques. C’est bon pour la libido, car le plaisir est, en grande partie, lié à un afflux sanguin accru qui a lieu au niveau des organes sexuels. De plus, la pratique d’un sport augmente la température du corps dans les heures qui suivent. On a alors davantage envie de faire l’amour, explique une physiothérapeute.

Couple heureuxMais pas seulement, S’adonner à une activité physique, c’est aussi bon pour le moral. En effet, grâce à ses vertus relaxantes, le sport aide à oublier les tracas du quotidien, lesquels jouent un rôle important et négatif sur la libido.

Ainsi faire du sport favorise l’évacuation des tensions négatives et le stress, l’ennemi numéro un de la libido… Et plus un individu est en pleine forme, plus il est à même de créer des envies avec son partenaire. Comme on le dit si bien, le plaisir c’est aussi et pour beaucoup dans la tête.

Preuve en est que les personnes qui pratiquent une activité de façon régulière ont une meilleure estime d’eux-mêmes. Elles ont généralement plus confiance dans leurs corps et se sentent plus désirables. Deux atouts non négligeables sous la couette.

[pub type= »banniere »]

Ces sports qui nous veulent du bien

La course et la natation

Course à piedCes deux activités sportives ont notamment en commun de contribuer à booster la production hormonale, dont l’endorphine, cette fameuse hormone du désir indispensable à la libido. Et la bonne nouvelle, c’est qu’il est inutile de tenter de la traversée de la Manche et de rejoindre l’Angleterre à la nage pour en ressentir les bienfaits. Mieux vaut opter pour deux à trois séances par semaine, courtes mais avec des épisodes intenses.

Vous préférez courir ? Pas de problème. Un footing deux à trois fois par semaine suffirait pour faire grimper sa libido. C’est même devenu la recette des certains sportifs, selon une étude de l’Université de l’Arkansas aux États-Unis.

Le yoga

Femme qui fait du yogaCette activité permet la prise de conscience des muscles intimes, dont le fameux périnée. Ça tombe bien ! C’est sur ce petit muscle qu’il faut concentrer ses efforts car il tient le premier rôle dans le plaisir ressenti lors des rapports intimes. C’est simple : plus on le stimule et plus on le sollicite, plus on augmente ses chances d’intensifier son plaisir. En clair, plus la musculature périnéale est forte, plus le plaisir est intense. Et pour qu’il reste opérationnel, il s’avère de l’entretenir. Deux fois par semaine suffisent, l’idée étant d’apprendre à la contracter, à le remonter et à le détendre.

Le stretching

StretchingSa force ? Les étirements qui favorisent la mobilité articulaire, confèrent fluidité, élégance et souplesse aux mouvements. Non seulement ce travail sur différentes postures permet de prendre conscience de l’existence de certaines zones, mais il aide à se lâcher et à se montrer plus décomplexé dans la relation intime. A se sentir sexy, quoi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *