Mangez, bougez : oui mais comment ?

Manger et bouger font partie des plaisirs de la vie et peuvent vous aider, vous et vos proches, à rester en bonne santé. Par des choix judicieux, cela contribue aussi à vous protéger de certaines maladies. Voici quelques recommandations nutritionnelles tout à fait compatibles avec les notions de plaisir et de convivialité.

Femme qui mange des légumes à la fourchette

Chaque famille d’aliments a sa place dans votre assiette, et ce quotidiennement. Tous sont indispensables pour assurer un équilibre nutritionnel mais la consommation de certains doit être limitée, tandis que celle d’autres est à privilégier. Retrouver l’équilibre, quoi de plus naturel ?

Comment faire en pratique ?

  1. Pratiquer quotidiennement une activité physique pour atteindre au moins l’équivalent de 30 minutes de marche rapide par jour (prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur, préférer la marche et le vélo à la voiture lorsque c’est possible…).
  2. Consommer au moins 5 fruits et légumes par jour, qu’ils soient crus, cuits, natures, préparés, frais, surgelés ou en conserve. Manger du pain et des produits céréaliers, des pommes de terre et des légumes secs à chaque repas selon l’appétit (en privilégiant les aliments céréaliers complets).
  3. Limiter le sucre et les produits sucrés (confiseries, chocolat, pâtisseries, crèmes desserts, sodas, boissons sucrées…). Limiter la consommation de sel et préférer le sel iodé.
  4. Boire de l’eau à volonté, au cours et en dehors des repas. Ne pas dépasser, par jour, 3 verres de boisson alcoolisée pour les hommes et 2 verres pour les femmes (1 verre de vin de 10 cl est équivalent à 1 verre de 6 cl d’une boisson titrant à 20 degrés (de type porto) ou à 1 demi de bière ou de 3 cl d’une boisson titrant 40 à 45 degrés d’alcool (de type pastis ou whisky).
  5. Consommer 3 produits laitiers par jour (lait, yaourts, fromage) en privilégiant la variété. Manger de la viande, du poisson (et autres produits de la pêche) ou des œufs 1 ou 2 fois par jour en alternance : penser à consommer du poisson au moins deux fois par semaine. Limiter les matières grasses ajoutées (huile, crème fraîche, beurre…) et les produits gras (viennoiseries, gâteaux apéritifs…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *