Maux de ventre : c’est grave Docteur ?

Les maux de ventre ou autres douleurs abdominales concernent tout le monde. En cause : différentes manifestations qui, souvent, sont très banales. Toutefois si ces troubles persistent, il est conseillé de faire preuve de prudence et demande l’avis d’un médecin.

Votre système digestif est l’un des systèmes les plus vitaux de votre organisme. La digestion étant conçue pour se produire de façon naturelle, il arrive parfois que les choses aillent mal, ce qui entraîne de désagréables douleurs abdominales. Voici quelques raisons, de la plus simple à la plus sérieuse, pour lesquelles votre ventre peut vous faire souffrir.

Les brûlures ou aigreurs d’estomac

Il s’agit des affections digestives les plus courantes : elles peuvent prendre la forme d’une sensation de brûlure derrière le sternum ou de bien de crampes ou de ballonnements.

Femme qui a mal au ventreCes brûlures se produisent quand un sphincter stomacal (un muscle contrôlé par le système nerveux) ne se referme pas correctement, permettant alors à l’acide de l’estomac de s’insinuer dans les mauvais secteurs du tractus intestinal.

Pour la plupart des gens, les brûlures d’estomac peuvent être la conséquence de gros repas, d’aliments épicés, d’alcool et de caféine. C’est pourquoi, en règle générale, si vous ressentez ces aigreurs, abstenez-vous de manger pendant quelques heures. Si la cause de maux de ventre est connue (diarrhée, excès alimentaire, stress, état anxieux…), il peut être bénéfique de prendre un médicament antispasmodique mais, dans le doute, consultez votre médecin.

Mieux vaut prévenir que guérir

Si, à première vue et de manière générale, le mal de ventre est lié à des causes banales, il peut être liée à d’autres complications plus importantes s’il persiste, d’où l’importance de consulter un médecin.

Le Syndrome du Côlon Irritable

Les maux de ventre peuvent être notamment causés par le SCI : le Syndrome du Côlon Irritable. Il s’agit d’ailleurs de l’une des affections du côlon inférieur les plus fréquentes, particulièrement chez les femmes de moins de 40 ans et, encore aujourd’hui, personne n’en connaît véritablement la cause. Dans cette situation, il est recommandé aux patients de gérer leur stress et d’éviter les produits à base de caféine et trop riches en gras saturés.

L’ulcère de l’estomac

Autre cause du mal de ventre : l’ulcère de l’estomac, ou ulcère gastroduodénal, qui peut être causé par les médicaments anti-inflammatoires qui sont pris fréquemment pour contrer l’arthrite, les maux de tête et les syndromes prémenstruels. Une bactérie, l’Helicobacter Pylori, peut également être la cause de certains ulcères de l’estomac puisqu’un sait qu’elle perturbe la couche de mucus qui protège l’estomac et l’intestin grêle. Si vous croyez qu’un ulcère est à la base de vos douleurs stomacales, voyez un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic effectué à l’aide d’un simple test sanguin. Les médecins peuvent prescrire un antibiotique ou un médicament qui contribue à protéger la muqueuse.

La colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse, elle, est une forme de Maladie Intestinale Inflammatoire (MII) qui affecte généralement le côlon et qui entraîne alors une diarrhée sanglante. Si vous avez l’habitude d’avoir la diarrhée au cours de la nuit, c’est un signe que quelque chose de grave se passe, surtout s’il y a du sang dans les selles ou une perte de poids. N’hésitez pas à consulter votre médecin.

La maladie cœliaque

Femme qui a mal au ventreEnfin, la maladie cœliaque, une maladie auto-immune, qui se présente comme étant une allergie au gluten (qui est généralement présent dans le blé), se manifeste souvent par une diarrhée et des ballonnements. D’habitude, cette maladie ne provoque pas de douleurs abdominales, d’indigestion ou de brûlures d’estomac, et le meilleur moyen de traiter la maladie cœliaque, qu’on peut diagnostiquer par un test sanguin, est de suivre un régime sans gluten. Mais attention, certaines personnes peuvent en pas être atteintes de la maladie cœliaque, tout en constatant qu’elles sont sensibles au gluten.

Par contre, si vous n’y êtes pas allergiques, éliminer le gluten de votre alimentation pourrait être mauvais pour votre santé. Consultez votre médecin et un diététicien avant d’apporter des changements majeurs à vos habitudes alimentaires.

Trucs et astuces pour éviter les maux de ventre

Un des moyens les plus simples pour éviter les brûlures gastriques, les ballonnements et les flatulences, c’est de manger lentement et sans stress. D’ailleurs, le plaisir est plus intense lorsqu’on mange lentement, car cela permet de découvrir ou de redécouvrir les aliments avec plus de plaisir et d’avaler ainsi beaucoup moins de quantité, tout en ayant rassasié l’organisme.

  • Bouillote sur le ventreL’impression de satiété parvient au cerveau au bout de 15 à 20 minutes environ. Manger trop vite ne laisse pas le temps nécessaire à l’estomac de se rassasier et conduit à manger davantage avant qu’il ne le soit. Le temps de mastication joue lui aussi un rôle important au cours de la digestion.
  • Par ailleurs, mangez trois repas équilibrés par jour et buvez quotidiennement au moins 1 à 1,5 litre de liquide par 24 heures, tout en privilégiant l’eau plate.
  • Enfin, évitez de fumer : le tabac déclenche ou aggrave les maux de ventre. Pratiquez une activité physique qui, en revanche, est un excellent moyen naturel de prévenir les maux de ventre.
  • Pour lutter contre les maux de ventre, certaines personnes se trouvent soulagées en posant un objet modérément chaud, une bouillotte par exemple, sur leur ventre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *