Mon programme spécial fêtes

Entre le 24 décembre et le 2 janvier, inutile de vous dire que les traditionnels repas de fêtes risquent de mettre à mal votre ligne et votre organisme. Pas de panique ! On vous livre notre programme pré-Noël et post-fêtes pour vous ménager.

Avant les fêtes : priorité aux repas légers

Si les fêtes de Noël sont une période idéale pour faire l’impasse sur le nombre de calories ingurgités, les semaines qui précèdent sont propices à la légèreté et au plein de vitamines pour aborder les fêtes plus en forme que jamais.

Évitez : les viandes grasses, la charcuterie, le pain quotidien, les féculents, les sucres raffinés (pâtisserie, chocolat…) et l’alcool. A la fois pour des questions d’excès de calories mais aussi pour ne pas agresser l’estomac et le foie.

Repas de fête

Gare au piège de la diète

Parce qu’il ne s’agit pas non plus de s’affamer, faites le plein de petits plats savoureux et équilibrés qui vous fractionnez sur la journée. Car si votre plan d’attaque consistait à faire une diète pré-fêtes pendant deux semaines, sachez qu’au moment d’attaquer les repas de Noël riches et copieux, votre corps d’un coup rassasié ne comprendra pas le signal et stockera de graisses de peur d’en manquer à nouveau.

2 semaines avant : on mange light et fractionné

Les adultes qui s’octroient régulièrement une collation vers 16h affichent un indice de masse corporelle plus faible que les autres. Pourquoi ? Parce qu’ils ont une meilleure répartition des calories journalières. En clair, en faisant 4 repas par jour, on a tendance à mieux les fractionner et donc à mieux éliminer.

L’idée ? Un petit-déjeuner copieux sucré-salé. Un déjeuner complet (viande/poisson + légumes + produits laitiers + fruit). Évitez de ne picorer que des crudités ! Un goûter à emporter : ne consommez pas fruit seul, qui aurait tendance à ouvrir l’appétit, mais préférez l’accompagner d’un aliment qui apportera des graisses d’origine végétales (amandes, noix, noisettes qui sont, par ailleurs, des coupe-faim naturels). Vous zapperez ainsi les snacks apéritifs post-stress, souvent gras, et vous dînerez léger (soupe + salade composée + yaourt).

1 semaine avant : on prévient les risques d’indigestion

Privilégiez les champignons, le poireau, la clémentine, l’échalote, les haricots verts et blancs, les lentilles, le persil, les pois chiches, le soja, le fenouil, les fèves, l’oignon, la laitue et la pomme de terre. Riches en fructosanes, ils exercent une activité prébiotique, c’est-à-dire qu’ils stimulent la croissance et l’activité des bactéries qui vivent dans nos intestins et facilitent le travail de digestion tout en activant les défenses de l’organisme.

Après les fêtes : opération détox

Vous avez bien mangé et bien bu. Bref, c’est la peau du ventre trop tendue que vous attaquez cette nouvelle année. De quoi ménager les excès en prenant soin de vos organes forcément un peu affectés. Au programme : nettoyer votre organisme.

Des boissons détox

Dès le lendemain des fêtes

Évitez les boissons alcoolisées si vous avez trinqué une semaine d’affilée. Devenez tisane « addict » en privilégiant les breuvages détox spécial foie (le must : 5 feuilles de Boldo, 1 cuillère à café de Chardon-Marie, 2 poignées de menthe poivrée, 1 cuillère à café de romarin. Laisser infuser 5 minutes), les tisanes à la menthe poivrée, idéale pour les intestins, ou les smoothies détoxifiants (au blender : 160g de raisin blanc, 10g de mâche, 15g de fenouil, les feuilles de 2 branches de persil plat, le jus de ¼ de citron, 20g de céleri branche et 50 millilitres d’eau).

Si vous souffrez de dérangements intestinaux, pensez à l’ail qui contient un anti-infectieux et réhydratez votre organisme en buvant de l’eau agrémentée de 6 cuillerées à thé de sucre et une de de sel. Pour chouchouter votre tube digestif et repartir sur une base saine, versez 2 à 4 gouttes, 3 à 5 fois par jour, d’huile essentielle d’arbre à thé dans un peu de miel.

Le reste de la semaine

Misez sur un petit déjeuner archi-complet : 1 thé vert détoxifiant, 1 fruit de saison entier ou en compote, 1 yaourt nature ou agrémenté de miel, ½ bol de céréales complètes et une tranche de pain avec du beurre ou de la confiture. Le midi, préférez les poissons maigres (grillés ou à la vapeur). Tout au long de la journée, pensez aux fruits secs et offrez-vous un bol de céréales complètes dans l’après-midi.

En cas de ballonnement, privilégiez les figues, les pruneaux, la rhubarbe ou le radis noir. En revanche les produits laitiers sont à éviter en raison de leur acidité.

Le conseil en plus ?

Pendant une semaine, diluez dans une bouteille d’eau le jus d’un citron. Et usez de cet allié détox/minceur en petit breuvage, en assaisonnement sur du poisson et/ou dans une salade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *